Le Soutien: S’occuper des Emotions (ou problèmes) d’un Enfant

Le Soutien…

Cette page contient une liste de réactions qui ne montrent pas de soutien face aux problèmes ou émotions des enfants. N’importe laquelle de ces habitudes peut créer du stress et de la méfiance dans la relation, et bloquer les communications.

Les réactions qui essayent de faire disparaitre les émotions

La dynamique: Essais de protéger les enfants de leurs émotions, ou de protéger les adultes qui ne sont pas confortables avec les émotions des enfants.

Résultats: L’enfant doute de soi-même, il y a confusion, méfiance de sa réalité personnelle, un besoin de refouler ses sentiments. Message: les sentiments ne sont pas acceptables.

Exemples:

Rejeter/Minimiser
« Ce n’est pas une raison de se fâcher ». « Ceci ne veut rien dire ». « Elle t’a traité de ‘chameau’. Et alors? »

Ça méprise l’impact d’un événement ou d’une expérience sur un enfant ; ça ne respecte pas la validité ou la réalité de son expérience.

Faire des excuses
« Elle ne voulait pas le dire ». « Il ne savait pas ce qu’il disait ». « Elle a dû avoir une mauvaise journée ». « Tu sais, ses parents sont en plein milieu d’un divorce ».

Au lieu d’encourager la compassion (une bonne qualité à leur apprendre, mais pas dans un moment de conflit), ces réactions sont tout aussi irrespectueuses que celles d’avant. Elles font aussi sous-entendre que tant que quelqu’un a une excuse, c’est tout à fait acceptable qu’ils ne montrent pas de considération, ou qu’ils soient méchants (ou pire).

Renier
« Tu ne te sens pas vraiment comme ça ». « Les monstres n’existent pas ». « Il ne faut pas haïr son frère ».

Le fait de renier rend tout simplement fou ; ça peut confondre, distraire ; ça suggère que la réalité d’un enfant n’est pas réelle.

Alléger les symptômes

Utiliser une substance (généralement la nourriture) ou une activité (devoirs, télé, tâches, courses) pour distraire les enfants de leurs émotions. Ceci peut établir ou renforcer une association entre la gêne émotionnelle et le besoin de fuir ces sentiments en prenant ou en faisant quelque chose.

Réactions qui culpabilisent l’enfant pour ses émotions

Gold Square La dynamique: Sert d’exutoire à la colère, l’impatience, la frustration ou les sentiments d’insuffisance de l’adulte, ou à la honte déclenchée par les émotions de l’enfant.

Gold Square Résultats: Sentiments de honte/injustice, actions défensives, les émotions ne sont pas considérées acceptables

Gold Square Exemples:

Attaquer/Humilier
« Je te l’ai dis que ceci se produirait! » « Ne sois pas lâche! » « Tu es si ingrat! » « Les gentils garçons ne haïssent pas leurs sœurs » « Tu es trop émotionnel » « Comment est-ce possible que tu sois si stupide! »

Bien, maintenant l’enfant a deux problèmes et vous êtes un de ceux-ci. Bien que votre réaction peut être naturelle, elle n’est ni encourageante, ni acceptante et ne montre pas de validation. De plus, elle n’aide pas à développer la communication ou la sécurité émotionnelle. Assez dit?

Blâmer
« Qu’est-ce que tu lui a fait? » « Si tu avais seulement révisé! » « Bien sûr qu’il est mort! Tu n’as jamais changé l’eau! » « C’est ce qui se passe quand tu manges trop ».

L’énergie produite par cette réaction est similaire à celle produite en attaquant quelqu’un ou en l’humiliant (c.f. ci-dessus), et comme ces réactions, elle ne fait qu’ajouter le stress et les actions défensives à la liste de problèmes (et à la relation).

Provoquer/Mettre en Question
« Pourquoi cela t’embête? »

Cette réaction oblige l’enfant à passer du mode affectif (sentir ses émotions) au cognitif (les décrire et les expliquer). Ça demande de l’enfant de défendre ses émotions, et sous-entend la nécessité de convaincre l’adulte que ses émotions sont légitimes pour obtenir la reconnaissance ou l’acceptation de l’adulte. En conclusion: Ce n’est pas vraiment important pourquoi quelque chose embête quelqu’un; c’est juste important que ça le gêne.

Empêtrer
« Je n’avais jamais de problèmes en maths » « Maintenant tu sais comment je mes sens » « Tes problèmes me donnent mal à la tête » « Cela ne m’embêterais pas »

Déplace la focalisation de l’enfant à l’adulte. Ne respecte pas la réalité et l’expérience de l’enfant. Cause de confusion et distraction.

Réactions qui essayent de réparer ou améliorer

Gold Square La Dynamique: L’adulte devient responsable des problèmes de l’enfant, permet à l’adulte de se sentir important. Sous-entend des doutes concernant l’habilité de l’enfant à résoudre ses problèmes. De plus, ça fait passer d’une expérience affective (sentir une émotion) vers un processus cognitif (résoudre un problème).

Gold Square Résultat: Sens de responsabilité réduit (pour l’enfant), manque de confiance dans ses habilités à résoudre des problèmes ; impuissance ; utilisation des émotions pour être « sauvé ». Rejeter les émotions au profit de l’action (un processus séparé qui a tendance à mieux fonctionner quand il n’est pas entrepris durant des moments d’émotions intenses).

Gold Square Exemples:

Secourir
« Viens. Laisse-moi voir ces problèmes de maths » « Ok. Tu peux reprendre la voiture ce week-end si tu as une bonne excuse pour rentrer tard » « Ne t’inquiète pas. Je vais parler à ton professeur à propos de cela » « C’est pas grave. Je payerai ces primes d’assurance ».

Prend responsabilité pour le problème au lieu d’écouter, entendre, réfléchir et tenir l’autre responsable (que l’on peut faire tout en offrant du soutien, de l’acceptation et de l’encouragement). Sous-entend un manque de confiance dans l’habilité de l’enfant à résoudre un problème, et ne leur laisse pas l’opportunité de développer des compétences pour résoudre des problèmes, ou de la confiance en leur habilité à s’occuper des difficultés qu’ils rencontrent. Encourage la dépendance.

Conseiller
« Va réviser et tu n’auras pas si peur de l’examen » « Dis-lui comment tu te sens » « Tu sais, si tu coupais tes cheveux et perdais 2 kilos tu ne te sentirais pas comme ça » « Ignore-la ».

Prend responsabilité du problème. Il se peut que ça n’adresse même pas le problème actuel ; peut créer problèmes supplémentaires si les conseils sont suivis. Cette démarche est souvent adoptée par des adultes qui voient la vulnérabilité de l’enfant comme opportunité à imposer leurs propres desseins. Distrait de l’affectif. Ne montre pas de la confiance dans l’habilité de l’enfant à résoudre ses problèmes et ne lui donne pas l’opportunité de développer des compétences pour le faire. De plus, ça ne les laisse pas cultiver la confiance dans leur habilité à s’occuper des difficultés qu’ils rencontrent. Encourage la dépendance, le blâme.

Alternatives aux conseils sont disponibles sur une page séparée (en français et anglais).

Pour devenir plus sensible et offrir plus de soutien—pas seulement dans les relations avec les enfants, mais avec les adultes aussi—commencez à prêter attention aux réactions que vous utilisez le plus fréquemment. Evitant ces habitudes qui montrent un manque de soutien, bien qu’ils soient courants, peut faire une grande différence dans la relation que vous avez avec les autres.

Excerpted and adapted from The Win-Win Classroom, by Dr. Jane Bluestein © 2008, Corwin Publishing, Thousand Oaks, CA. Similar issues are addressed in Creating Emotionally Safe Schools, as well as Parents, Teens & Boundaries, both by Dr. Jane Bluestein © Health Communications, Inc., Deerfield Beach, FL. Translated by Maria Petrakis.

© 1990, 1995, 2001, 2016, 2022, Dr. Jane Bluestein

Autres ressources en français.
Free download of “Pads” on the Back template with message starters en français.

Cette page est aussi disponible en Anglais et en Espagnol.

Please Note: Some resource include material originally developed for educators with content that is equally applicable for parents and caregivers.

Autres ressources adapté de ces livres (en anglais):

Creating a Safe Emotional Environment for Kids 
Is Your School an Emotionally Safe Place?
Behavior Management: Intervention Strategies
Win-Win Strategies for Administrators

Please support this site: This website is an ongoing labor of love, with a fair number of expenses involved. Your support will help offset the cost of continual training, technical assistance, and translators, allowing me to continue to maintain the site, add helpful and inspiring new content and links, and keep the site ad-free. Donate here

Leave a Reply

Your email address will not be published.