Éviter les phrases à 1re personne

par Dr. Jane Bluestein

Description:

Formule pour exprimer les sentiments qui sont liés au comportement d’une autre personne : «Quand tu __ , je me sens ___ (et je veux que tu )» afin que la personne adopte un comportement différent.

Problèmes:

  • Les phrases à la 1re personne sont tout de même des phrases à la 2e personne, d’un point de vue littéral (verbal) et énérgetique, qui comportent un blâme: votre état émotionnel est la faute du comportement de quelqu’un d’autre (se poser en victime).
  • Elles attribuent la responsabilité de vos sentiments et de votre bien-être émotionnel a quelqu’un d’autre.
  • Elles supposent que l’autre personne est impliquée dans votre bien-être émotionnel et serait prête a changer son comportement pour prendre soin de vous. Cela n’est vraiment pas le cas des dynamiques sociales qui caractérisent les terrains de jeux et les corridors.
  • Elles donnent un grand pouvoir aux personnes qui n’ont peut-être pas vos intérêts à coeur, aux personnes qui, en fait, espèrent peut-être vous faire ressentir de la gêne, du désagrément, de l’embarras ou de la douleur.
  • Si une personne a effectivement l’intention de vous blesser, les phrases à la 1re personne lui indiquent que ses stratégies fonctionnent bien!
  • Peu de relations entre enfants ont (ou devraient avoir) l’intimité nécessaire pour faire face aux conséquences émotionnelles des comportements— et une telle intimité n’est ni nécessaire ni appropriée pour engendrer des comportements coopératifs et respectueux.
  • Les enfants qui sont prêts à changer leur comportement pour que les autres ne se sentent pas tristes ou en colère ont souvent du mal à prendre de bonnes décisions en leur propre nom. Ces enfants ont tendance à faire passer les besoins des autres en premier et à faire plaisir aux autres; un tel comportement comporte certains dangers et risques.
  • Il existe d’autres meilleurs moyens de développer la coopération chez les autres, indépendamment de leurs sentiments personnels à votre égard.

Alternatives:

  • Faire face à la confrontation en «etant d’accord» et en changeant de sujet.
  • Demander un comportement different (ou qu’un certain comportement cesse) : «S’il te plaît, arrête de donner des coups de pied dans ma chaise.»; «Je n’aime pas ce mot. S’il te plaît, ne l’utilise pas en ma présence. »; « S’il te plaît, ne touche pas à mes affaires sur mon bureau. » (pas besoin de justifier ou d’expliquer pourquoi).
  • Dire ce qu’on préfère : «Je n’ai pas envie de parler de cela.» (Changer ensuite de sujet joyeusement, en réorientant la discussion.)
  • Établir une limite, en promettant une conséquence positive: «Je ne joue pas avec des personnes qui m’injurient.»; «Je ne sors pas avec des personnes qui donnent des coups.»; «Je continuerai cette discussion quand tu arrêteras de crier. »
  • Il est aussi possible de refuser d’entamer une discussion ou de répondre dans certains cas.

Note: Pleading or sharing hurt feelings only gives a tormentor more power.

Excerpt from The Win-Win Classroom: 

One preschool teacher shared a response she overheard from a student who was being teased about her hair. Imagine a three-year-old confident enough to tell her classmate, “You’re not in charge of my hair!” If we can teach children to say “When you . . ., I feel . . .”, we can certainly teach them to set boundaries to ask for what they want. Indeed, I would much rather have students who said “I don’t date people who hit” than ones who talked about how being hit made them feel…

Adapted from The Win-Win Classroom, revised edition, by Dr. Jane Bluestein © 2008, Corwin Publishing, Thousand Oaks, CA.

Achetez ce livre.

Cette page est aussi disponible en Anglais et en Espagnol.

Autres ressources en français.

Click here for a free copy of the article, “What’s Wrong with ‘I-Messages’?”

Please support this site. Click here for more information.

Sale booksClick here for links to new and used books on a variety of topics at discounted prices.

Hire Jane: Click here for everything you need for your next conference or professional development event.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *